«Il y a des signes encourageants pour discuter de l’un ou l’autre assouplissement», affirme Geert Molenberghs


127
149 shares, 127 points
«Il y a des signes encourageants pour discuter de l’un ou l’autre assouplissement», affirme Geert Molenberghs

Paris, France



Le biostatisticien Geert Molenberghs voit des « signes encourageants » concernant la situation épidémiologique du pays.


Les chiffres

Entre le 2 et le 8 février, en moyenne 121,3 personnes contaminées par le Sars-Cov-2 ont été admises chaque jour à l’hôpital en Belgique, ce qui représente une progression de 2 % par rapport à la période de sept jours précédente, selon les derniers chiffres publiés par l’Institut de santé publique Sciensano mardi matin. Le nombre de personnes actuellement hospitalisées pour cause de Covid-19 s’établit à 1.698, dont 302 en soins intensifs.

Le nombre moyen d’infections au coronavirus s’élevait en effet à 2.212,4 par jour entre le 30 janvier et le 5 février, en baisse de 5 % par rapport à la semaine précédente. Le pays totalise à présent 726.483 contaminations depuis la mi-mars. Pour le sixième jour d’affilée, le nombre de décès dus au Covid-19 était en recul de 19,3 % par rapport à la semaine précédente. La moyenne était de 39,4 par jour sur la période entre le 30 janvier et le 5 février.


« Des signes encourageants »

Le biostatisticien Geert Molenberghs affirme, dans un entretien accordé à HLN, qu’il y a des « signes encourageants » dans l’évolution des chiffres en Belgique. En effet, malgré le variant britannique qui sévit dans notre pays, « la troisième vague est un risque, mais pas un fait accompli », estime-t-il.

« Il y a eu un certain nombre de mesures, comme les voyages à l’étranger, les activités parascolaires des plus jeunes enfants. Tout cela nous permet de bien traverser cette période. Nous savons qu’il n’y a pas de risque zéro pour les coiffeurs. C’est un métier avec de nombreux contacts, mais tout le monde est conscient du respect des protocoles de sécurité. Ce n’est pas forcément un gros problème », ajoute le biostatisticien en ce qui concerne la réouverture des salons de coiffure.

Pouvons-nous, contrairement aux propos des ministres Alexander De Croo et Frank Vandenbroucke, espérer à de futurs assouplissements ? Selon Geert Molenberghs, « les chiffres restent favorables. La campagne de vaccination s’accélère et le temps va s’améliorer. Il y a donc des signes encourageants pour en discuter ».

Néanmoins, nous devons rester attentifs au nombre d’hospitalisations même si celles-ci vont « dans la bonne direction ».


Like it? Share with your friends!

127
149 shares, 127 points

0 Comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *