[En continu] Grèce, Danemark, Sarre: quelques pays desserrent l’étau


82
104 shares, 82 points
[En continu] Grèce, Danemark, Sarre: quelques pays desserrent l'étau

L’essentiel

Ce début de semaine est marqué par quelques levées de restrictions dans certains pays européens, notamment la Grèce, le Danemark et un Land allemand.

Retrouvez notre suivi de la journée de lundi, et ceux des jours précédents.


■ Un mois de février calamiteux pour l’hôtellerie

L’agence ATS, qui cite un communiqué de l’Office fédéral de la statistique, parle de «calvaire». L’hôtellerie suisse a donc poursuivi donc son calvaire en février, malgré la saison de ski et la présence en nombre des touristes locaux. Le secteur a enregistré 2 millions de nuitées en février, en recul de près de 40% sur un an. Cela correspond à 1,3 million de nuitées de moins par rapport à la même période de 2020, juste avant le début de la pandémie mondiale de coronavirus.

Les Allemands, avec plus de 89 000 nuitées, et les Français (66 400) ont été les plus nombreux parmi ceux qui sont venus en Suisse, suivis des Polonais (29 600) et des Italiens (26 200). Les touristes polonais étaient par ailleurs dispensés de quarantaine.

Lire aussi:
 Avec la pandémie, davantage de réservations directes pour l’hôtellerie suisse 


■ Quelques relâchements dans des pays européens

Ces jours, quelques pays desserrent un peu l’étau.

  • En Allemagne, le Land de la Sarre, dans l’ouest, lève des restrictions anti-Covid.
  • Au Danemark, les salons de coiffure et de beauté rouvrent pour les détenteurs d’un «passeport» de vaccination contre la maladie.
  • Au Royaume-Uni, le premier ministre Boris Johnson a confirmé lundi la réouverture le 12 avril – en Angleterre seulement – des commerces non essentiels comme les coiffeurs, des terrasses des pubs ou des salles de gym.
  • En Grèce, la plupart des commerces ont été autorisés à rouvrir lundi, sauf les grands magasins et centres commerciaux. Mais les personnes souhaitant s’y rendre doivent prendre rendez-vous, avec contingentement de clients. Et cette mesure ne s’applique cependant pas aux deux plus grandes villes du pays après Athènes, Thessalonique et Patras, où l’épidémie est particulièrement virulente.

■ La Nouvelle-Zélande confirme sa «bulle» avec l’Australie

La Nouvelle-Zélande a approuvé mardi le principe d’une «bulle» avec l’Australie au sein de laquelle les ressortissants des deux pays pourraient voyager sans quarantaine, en espérant que celle-ci se concrétisera à la mi-avril. «Je peux confirmer que les voyages sans quarantaine débuteront dans moins de deux semaines, le 18 avril à 11:59», a annoncé la Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern.

Cette «bulle» devrait donc ouvrir un peu plus d’un an après que l’archipel du Pacifique Sud a fermé ses frontières en raison de la pandémie.

L’Australie a de son côté en partie ouvert son territoire aux Néo-Zélandais il y a six mois, leur permettant de se rendre dans certains Etats sans avoir de quarantaine à observer.



Like it? Share with your friends!

82
104 shares, 82 points

0 Comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *